Chers membres de Contrat-Social,
Je vous informe que le changement de nom du site interviendra dans la nuit du 25 au 26 juin.
À partir du mercredi 26 juin vous devrez vous connecter avec le nouveau nom du site, www.lecontratsocial.com car l’ancien sera désactivé.
Vous y retrouverez la page d'accueil avec les différents onglets et les documents que vous connaissez déjà.
Dès que l’opération de changement de nom sera réalisée vous recevrez un courriel personnel vous indiquant comment vous reconnecter sur le nouveau site.

Amitiés, Jean-Carlos Angulo

Association pour la promotion du Contrat Social

Qu’est ce qui nous réunit ?

Nous avons constitué un groupe de réflexion d’une cinquantaine de personnes qui croient notamment aux droits de l’homme dans le cadre d’une société démocratique, prospère et solidaire. Ses membres souhaitent apporter au débat public des contributions pertinentes et originales.

Celles-ci sont d’autant plus nécessaires que le contrat social, au sens de ce qui forme la société et qui devrait unir les citoyens, fonctionne mal et paraît même aujourd’hui parfois remis en cause. De profonds clivages traversent en effet la société française du fait d’évolutions de toutes natures : mondialisation et perte de pertinence du « périmètre » national, primat du désir individuel et effacement des solidarités de base, rupture numérique et modification des rapports entre individus, développement des réseaux sociaux, remise en cause des valeurs fondamentales…. Ainsi le lien social normalement produit par le « contrat » semble se distendre voire disparaitre.

Sans aucune attache partisane et totalement indépendants, nous tentons de mettre en lumière les obstacles souvent occultés au bon fonctionnement du contrat social et de promouvoir les évolutions nécessaires, en particulier dans les domaines économiques et sociétaux.

Que croyons-nous ?

Nous sommes convaincus que la conception et le fonctionnement du contrat social peuvent être rénovés, notamment par une meilleure qualité de la politique économique et sociale ainsi que par une meilleure organisation des missions sociales de l’Etat.

La responsabilité des citoyens est pour nous une valeur cardinale, ainsi que leur participation à la vie de la cité. Pour bâtir une société de responsabilité, un Etat refondé et respecté, s’appuyant sur une économie branchée sur l’Europe et le monde ainsi que sur des finances saines, est indispensable.

Face aux difficultés plus ou moins durables de certains de nos concitoyens, il peut alors réduire les inégalités et remplir son rôle d’état-providence, fournissant avec bienveillance un cadre propice à l’épanouissement et à la protection de chacun. Tâche difficile devant parer de possibles effets nocifs, notamment si elle n’assure pas un accompagnement attentif, complet et personnalisé des citoyens en difficulté.

Or l’expérience montre que pour être efficace, le bon exercice par l’Etat de sa responsabilité de « maître d’ouvrage » en matière de protection requiert de s’appuyer, pour la mise en œuvre, sur la mobilisation et la responsabilisation des diverses institutions de la société civile et aussi sur les ressources du bénévolat qualifié. Et ceci dans de nombreux domaines non régaliens. Cette complémentarité des missions entre l’Etat et les opérateurs permettant de concilier une supervision publique énergique avec la responsabilisation contractuelle de structures autonomes, gérant leurs propres projets dans un esprit d’initiative et au plus près des réalités.

Que faisons-nous ?

Nous avons conduit des études sur des éléments essentiels du contrat social : l’éducation, les retraites et l’accompagnement des personnes en difficulté par des associations bénévoles. Nous cherchons, lorsque nous examinons de tels sujets, à nous informer sans a priori ; en nous demandant si nous sommes capables d’apporter une valeur ajoutée.

Les déjeuners-débat que nous organisons, chaque mois en principe, avec les personnalités les plus diverses contribuent à notre information et à nos réflexions.

Nous essayons de suivre de près l’actualité et les réflexions qu’elle suscite. Nos membres disposent à cet effet, deux ou trois fois par mois en moyenne, de rapports ou d’articles qui nous paraissent substantiels ou originaux. Nous menons des débats internes sur des sujets d’actualité.

Tous les trois mois, une note de conjoncture s’efforce de synthétiser les faits économiques majeurs de la période écoulée pour pouvoir prendre en compte l’environnement qui s’applique aux sujets étudiés et rester attentifs aux facteurs qui commandent la compétitivité française.

Le mois suivant, nous résumons et commentons les publications et les échanges qui ont eu lieu entre les membres de Contrat Social au cours du trimestre au sein de notre Chronique sociétale. Nous rappelons les événements géopolitiques qui nous ont marqués et ajoutons des réflexions pour lancer de nouveaux débats.

Enfin pour "boucler" le trimestre, nous publions une lettre trimestrielle destinée à des personnes que les travaux de Contrat social intéressent.

Nous avons conduit, et pouvons initier, des actions de formation en collaboration avec des établissements universitaires et des grandes écoles

Nous développons des relations et des collaborations avec d’autres groupes de réflexions à la démarche similaire.

Pour diffuser les résultats de nos actions et études, nous les mettons en ligne sur notre site internet www.contrat-social.com. Ce site, mis à jour périodiquement, constitue le lien avec tous ceux qui partagent notre vision. Nous vous invitons donc à le consulter régulièrement.

Quel programme de travail nous fixons-nous ?

Outre les travaux décrits ci-dessus l'attractivité de Contrat Social serait plus grande si les thèmes d'études envisagés étaient annoncés à l'avance.

3 sujets ont été choisis pour la période 2019/2020 pour leur rapport avec le contrat social français "le modèle social français est-il soutenable dans le contexte de l'Europe et du Monde ? ", "l'écologie : en France, en fait-on trop ou pas assez ?", "les fonds d'investissement : état des lieux, effets sur les structures économiques, industrielles, sociétales, etc...".

Chacun des 3 sujets sera pris en charge par un animateur. Chaque animateur aura pour mission de rédiger une courte note (5 à 10 pages) qui sera diffusée via le Site d'ici fin 2020. Pour sa préparation, il aura toute liberté. Il pourra par exemple faire appel à la coopération d'autres membres.

 


© 2017 contrat-social.com   Mentions légales